Windows Server 2019 ouvert à l’hyperconvergence, au cloud hybride

Windows Server 2019

L’arrivée de Windows Server 2019 programmée au second semestre annonce des nouveautés. En effet, il disposerait de fonctions permettant la prise en charge des serveurs hyperconvergés et le cloud hybride. Depuis le 20 mars, Microsoft présente son nouveau produit dans un billet de blog.

Windows Server 2019

D’après Microsoft, WS 19 repose sur les bases solides de Windows Server 2016 améliorées. De plus, l’entreprise américaine précise que pour répondre aux futurs défis, 4 thématiques s’imposaient. Ainsi, Windows server 2019 va s’ouvrir à l’hyperconvergence (HCI), à la sécurité, à la plateforme d’application et au cloud hybride.

Les nouveautés WS 19

Parmi les nouvelles fonctionnalités annoncées, on retrouve :

  • Windows Defender Advanced Threat Protection arrive comme sur Windows 7 et 8.1 pour prévenir l’intrusion (sécurité).
  • Le sous-système Windows pour Linux sera intégré comme dans Windows 10.
  • Les conteneurs Linux  fonctionneront sur Windows Server 2019
  • Gestion Kubernetes des hôtes Windows Server 2019
  • Le projet Honolulu pourra gérer de nouveaux scénarios de cloud hybride à partir de Windows Server 2019.

Accéder à Windows Server 2019

Pour les entreprises qui souhaitent accéder au produit, rien de plus simple. En effet, depuis le 20 mars, il suffit de s’inscrire au programme Insiders.

Pour plus d’informations sur Windows Server 2019, rendez-vous au prochain billet !

Tarif Windows Server 2019

Pour commencer, on sait que celui-ci fonctionnera avec le même type de licence que la version 2016. Cependant, Microsoft annonce que le tarif Windows Server Client Access Licensing devrait augmenter.